L'architecte Xavier Vanderlinden est particulièrement spécialisé en la coordination de ces métiers. Il dirige, coordonne et gère l'aspect financier de ses chantiers. Il peut même offrir des garanties sur le prix et sur le délai du projet.

A côté de la phase d’obtention du permis d'urbanisme, il y a l'établissement du dossier d'exécution. Voici les étapes essentielles :

Les dessins des plans d'exécution :

Cette étape comprend les dessins destinés à tous les corps de métier, y compris jusqu'à l'installateur de ventilation. Lors de cette étape, le concept de la stabilité est intégré. Le positionnement des poutres et des colonnes en béton armé, les profils en acier et autres sont prévus.

Les dessins de détail :

Certaines mises en œuvre nécessitent des dessins de détail par exemple pour les ponts thermiques, la découpe des pierres bleues, charpenterie etc...

Le métré descriptif :

Il est par la suite essentiel d'établir le métré descriptif comprenant le calcul des quantités à mettre en œuvre ainsi que le mode et la qualité de mise en œuvre. Cette étape permet de couper et de disséquer le projet dans son entièreté et permet de vérifier et de raffiner constamment le concept de façon à offrir aux entreprises un plan de mise en œuvre qui leur permettra d'opérer sans difficultés sur chantier et ce, sans perturber la marche des travaux des autres intervenants. L'architecte doit veiller à ce que l'entreprise spécialisée, isolée dans sa technique n'entrave pas le projet.
Ainsi, la juxtaposition des tuyaux d'égouts, d’eaux froide et chaude, d'électricité, de ventilation, d'aspiration centrale, de chauffage et autres doit préalablement être prévue dans le cadre d'un plan d'acheminement conçu par l'architecte.

Cet ensemble peut nécessiter des épaisseurs importantes et doit pouvoir se loger sans contraindre les espaces du bâtiment ni les autres corps de métier dans l’élaboration de leur travail. Il est hors de question d'ajouter par ci et par là des caissons cache-tuyaux ou des faux-plafonds afin de sauver le passage de certains tuyaux. Au fur et à mesure de l’évolution de cette étape, l'architecte adapte ses plans afin de lever tous conflits.

Le planning des travaux :

Le planning des travaux permet aux entreprises de savoir quand ils doivent intervenir. Une entreprise ne vient pas qu'une seule fois sur chantier. Dans le cas de figure d’un chauffage par le sol, le chauffagiste devra revenir plusieurs fois: une fois avant l’installation des chapes d'isolation thermiques, puis une autre fois et enfin une fois après  le coulage des chapes ciments. Il faudra encore penser au moment opportun où il conviendra de placer les chaudières, pompes à chaleur, ou autre source de chaleur.

La demande d'appel d'offre de prix :

Dès que les métrés quantitatifs et qualificatifs sont établis, l'architecte contacte les entreprises afin d'obtenir les prix et les disponibilités de mise en œuvre. L'architecte conseille au maître de l'ouvrage de faire de son côté une demande de prix sur base du dossier d'appel d'offre de prix. Ainsi, le maître de l'ouvrage peut vérifier de son côté les prix obtenus, meilleur gage pour se rassurer quant à l'obtention du meilleur prix et du plus juste.

La garantie sur le prix et le délai :

Une fois que le maître de l'ouvrage et l’architecte se mettent d'accord sur la forme et le prix du bâtiment, il convient de contracter avec toutes ces entreprises. L'architecte ficellera tous les contrats. Le maître de l'ouvrage peut cependant opter pour une garantie. Comme mentionné dans le tableau des 4 formules de construction, si l'un des corps de métier ne termine pas son travail au moment prévu,  il peut provoquer des retards importants. De même, une entreprise défaillante en cours de chantier peut conduire ce chantier vers des révisions de prix importantes. Le candidat bâtisseur peut donc opter pour la garantie sur le prix et délai.
Cette option met en action l'intervention des Architectes-Bâtisseurs où le dossier sera introduit pour l'obtention de cette garantie. Il en résulte un surcoût de 1,9 à 2,4% comprenant la police d'assurance spécialement conçue à cet effet ainsi que toute la procédure de contrôle du dossier (voir www.a-b.be).

Le mandat :

Si le candidat bâtisseur opte pour la formule de garantie sur le prix et délai comme expliquée ci-avant, il bénéficie également du mandat que l'architecte se sera vu confier dans le cadre de cette garantie : au nom du maître de l'ouvrage, l'architecte conduit le chantier dans sa globalité. Ceci déleste le candidat bâtisseur de toutes contraintes liées à la construction. L'architecte devient l'interlocuteur unique ce qui simplifie le rapport du maître de l'ouvrage avec son projet.